Navigation und Service

Inhalt

CALENDRIER DU G20 EN CONSEIL DES MINISTRES

Début de la présidence allemande du G20

« Eine vernetze Welt gestalten » (« Formons un monde interconnecté »), telle est la devise de la présidence allemande. La chancelière fédérale Angela Merkel a présenté en conseil des ministres les principaux thèmes du G20, dont le point culminant sera le sommet des chefs d’État et de gouvernement les 7 et 8 juillet 2017.

G20_Gipfel_Hamburg_2017_DTP__L.jpg « Formons un monde interconnecté » : ce nœud plat symbolise la devise de la présidence allemande du G20 Foto: Bundesregierung

L’Allemagne souhaite, dans le cadre de sa présidence du G20, approfondir la coopération internationale. Le G20 a pour mission de façonner la mondialisation pour le bénéfice de tous. L’objectif est de renforcer les avantages de la mondialisation et de la mise en réseau mondiale, et de les répandre plus largement. Le gouvernement fédéral entend ainsi créer un contrepoids au repli sur soi et à un retour au nationalisme.

La stabilité de l’économie mondiale est une priorité selon la chancelière

L’Allemagne se réjouit de prendre la présidence du G20 le 1er décembre et d’être l’hôte du sommet du G20 en juillet, a déclaré la chancelière fédérale dans un message vidéo sur la présidence allemande du G20. La chancelière a dit considérer la stabilité de l’économie mondiale comme une priorité. Les ministres des Finances contribuent notamment à renforcer la régulation des marchés financiers, en particulier dans le domaine des systèmes bancaires parallèles.

L’Allemagne a très à cœur de continuer à travailler sur certains thèmes de sa présidence du G7, a poursuivi la chancelière. Par ailleurs, l’on mettra en avant certains thèmes « en lien avec le développement », en particulier la lutte contre les pandémies.

Les trois axes de la présidence allemande du G20

Le calendrier de la présidence allemande du G20 repose sur trois piliers :
1. Assurer la stabilité
2. Améliorer la capacité à faire face à l’avenir
3. Endosser des responsabilités

Le G20 est le forum central pour la coopération internationale des 20 principaux pays industrialisés et émergents sur des questions financières et économiques. Les États du G20 représentent pratiquement deux tiers de la population mondiale, plus de quatre cinquièmes du produit intérieur brut (PIB) mondial et trois quarts du commerce mondial.

Garantir la stabilité et la solidité des économies nationales

Le premier pilier vise le renforcement d’un cadre stable pour l’économie mondiale et le système financier mais également la promotion d’une croissance économique dynamique. Les réformes structurelles sont une ligne d’attaque centrale pour y parvenir.

La présidence allemande du G20 poursuivra par ailleurs la coopération sur des questions financières et fiscales internationales, sur l’emploi ainsi que sur le commerce et les investissements. L’objectif est de renforcer le commerce équitable et le libre-échange à l’échelle mondiale. À cette occasion, le gouvernement fédéral s’engage également en faveur de chaînes d’approvisionnement globales durables.

Améliorer la capacité à faire face à l’avenir

Durant sa présidence du G20, l’Allemagne ne souhaite cependant pas uniquement assurer la stabilité de l’économie mondiale mais également améliorer sa capacité à faire face à l’avenir (deuxième pilier). L'une des priorités est de faire progresser la réalisation des objectifs du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et de l'accord de Paris sur le climat.

Il sera tout aussi crucial de discuter de concepts d'avenir en matière d'énergie et de climat. En outre, le poids croissant de la numérisation dans l'économie mondiale mérite d'être mis en avant dans les discussions du G20. La capacité à faire face à l’avenir exige par ailleurs d'améliorer la prise en charge en matière de santé, depuis la lutte mondiale contre la résistance aux antibiotiques jusqu'à la prévention des pandémies.

Le renforcement de la participation des femmes à la vie économique est lui aussi à l'ordre du jour, avec notamment une amélioration de la qualité concernant l’emploi des femmes. La chancelière fédérale Angela Merkel entend s'investir en faveur d'un accès facilité aux technologies de l'information et de la communication pour les femmes dans les pays en développement.

Une responsabilité en particulier pour l'Afrique

L'Allemagne veut également renforcer le rôle du G20 en tant que communauté de responsabilités, et c'est là le sens du troisième pilier. Il est ainsi prioritaire de parvenir à un progrès économique durable en Afrique.

La présidence allemande du G20 entend, par des mesures concrètes, améliorer durablement les conditions de vie des populations et créer un cadre stable pour les investissements. Elle souhaite promouvoir le développement des infrastructures sur le continent africain, d’où l’idée d’organiser une conférence sur le thème du « Partenariat avec l'Afrique », qui se tiendra en juin, à Berlin.

Le G20 veut cependant également endosser des responsabilités dans d'autres domaines tels que l'exil et l'immigration, ou encore la lutte contre le terrorisme, le blanchiment d’argent et la corruption, qui constitueront donc d'autres sujets de la présidence allemande.

Réunion des ministres du G20 et dialogue avec la société civile

De nombreuses réunions auront lieu en préparation du sommet du G20 entre ministres compétents afin d'approfondir les différents thèmes du G20. Ainsi les ministres compétents pour les finances, les affaires étrangères, le travail, la santé, l'agriculture et le numérique se rencontreront entre janvier et mai 2017.

Comme lors du sommet du G7, la chancelière fédérale rencontrera des représentants de la société civile. Des discussions sous divers formats se dérouleront entre mars et juin 2017, notamment dans les domaines de l'économie (Business20), des organisations non gouvernementales (Civil20), des organisations syndicales (Labour20), de la science (Science20), des groupes de réflexion (Think20), des femmes (Women20) et de la jeunesse (Youth20).

Les organisations issues de la société civile seront elles-mêmes en charge de ces rencontres. Elles y aborderont les thèmes pertinents du G20 pour lesquels elles établiront, de concert avec les partenaires internationaux, des recommandations pour la présidence allemande du G20.

Mittwoch, 30. November 2016

Seitenübersicht

Beiträge