Navigation und Service

Inhalt

Le conseil des ministres fédéral prolonge le mandat

La Bundeswehr reste en Afghanistan

Le gouvernement fédéral a prolongé l’intervention des forces armées allemandes en Afghanistan jusqu’au 31 mars 2019. Jusqu’à 1 300 soldats, contre 980 actuellement, pourront désormais former et conseiller les forces de défense et de sécurité nationales afghanes. La zone d’intervention est en outre étendue à Kunduz.

Les forces armées allemandes continuent de prendre part à la mission « Resolute Support » en Afghanistan, sous commandement de l’OTAN. Ainsi en a décidé le conseil des ministres fédéral. Le Bundestag doit encore approuver la prolongation du mandat.

Il reste dans l’intérêt fondamental de l’Allemagne de stabiliser l’Afghanistan de sorte que plus aucune menace n’en émane pour l’Allemagne et ses alliés, non plus que pour sa région.

Un nombre de soldats allemands plus élevé

Le nombre de soldats augmente : au lieu des 980 présents jusqu’ici, 1 300 d’entre eux pourront prendre part à la mission. Leur tâche : former, conseiller et soutenir les forces de défense et de sécurité nationales afghanes.

L’augmentation du plafond repose sur une adaptation du concept de protection de l’OTAN. Le domaine d’intervention des forces allemandes est en outre étendu à Kunduz. Le mandat prendra fin le 31 mars 2019.

Des tâches importantes

Outre sa mission de formation en tant que nation encadrante dans le nord, la Bundeswehr endosse un rôle important dans la mise en œuvre des forces de défense et de sécurité nationales afghanes (ANDSF).

Avec les ANDSF (forces de défense et de sécurité nationales afghanes), le gouvernement afghan a jeté en 2017 les bases d’une meilleure capacité de réaction des forces de défense et de sécurité. Il traite par ailleurs de façon ciblée les problèmes clés des forces de sécurité, parmi lesquels la corruption interne, qui conduit à un défaut de légitimité auprès de la population.

D’autre part, la mission sous l’égide de l’OTAN soutiendra la commission électorale indépendante afghane dans la sécurisation des élections législatives et présidentielles de 2018 et 2019.

Perspectives de l’engagement allemand en Afghanistan

Le gouvernement fédéral présentera aussi au Bundestag le rapport concernant l’état et les perspectives de l’engagement allemand en Afghanistan. Ce rapport combine une analyse critique de la situation sur place avec les perspectives que le gouvernement fédéral entend ouvrir par son engagement.

Le soutien international a connu des réussites tangibles depuis 2001, notamment dans la lutte contre le terrorisme. Mais la situation s’est aussi améliorée pour la population. Au lieu d’un million auparavant, ce sont à présent huit millions d’enfants qui sont scolarisés. Les femmes occupent une meilleure position dans la société. En outre, des progrès ont été accomplis en matière de soins de santé et d’infrastructures.

Malgré tout, l’on assiste encore à des revers, en particulier dans les zones où les troupes internationales se sont nettement retirées. Les forces afghanes y ont repris seules la responsabilité de la sécurité, rencontrant de fortes difficultés dans la lutte contre Al-Qaïda et les talibans.

Soutenir le processus de paix

En dépit d’inquiétudes justifiées concernant la suite des évolutions en Afghanistan, il existe des raisons d’être confiant quant au fait que le gouvernement afghan et la communauté internationale atteindront leurs objectifs.

Le gouvernement fédéral voit une possibilité de solution pour le conflit en Afghanistan dans le processus de paix à l’intérieur du pays entre le gouvernement et les talibans, soutenu aux niveaux international et régional. Il plaide pour une implication politique des talibans dans le processus de paix.

Mittwoch, 7. März 2018

Seitenübersicht

Beiträge