Navigation und Service

Inhalt

Deniz Yücel détenu depuis un an

Le gouvernement fait pression pour sa libération

Le journaliste allemand est détenu depuis un an dans une prison turque sans acte d’accusation. Le gouvernement fédéral poursuit son action à tous les niveaux pour obtenir sa libération, a souligné Steffen Seibert à Berlin.

Deniz Yücel est emprisonné en Turquie depuis exactement un an. « Rien n’a changé : le gouvernement fédéral usera de tous les moyens politiques et diplomatiques à sa disposition pour le faire libérer », a déclaré le porte-parole du gouvernement fédéral Steffen Seibert lors de la conférence de presse gouvernementale de mercredi.

Le porte-parole a également évoqué le sort des autres ressortissants allemands détenus en Turquie pour des raisons politiques. « Nous avons toujours dit vouloir nous engager à tous les niveaux en usant de tous les moyens dont nous disposons pour obtenir la libération de Deniz Yücel et des autres. » Lundi, Steffen Seibert avait fait remarquer que la longue période de détention de Deniz Yücel sans procès équitable pesait sur les relations germano-turques.

La chancelière fédérale Angela Merkel reçoit, jeudi, le Premier ministre turc Binali Yildirim à la Chancellerie fédérale. Steffen Seibert a insisté sur le fait que la recherche d’un dialogue se poursuivait même sur les points de discorde.

Un procès rapide selon les règles de l’État de droit

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Sigmar Gabriel a affirmé lui aussi que le gouvernement fédéral s’employait à obtenir la libération de Deniz Yücel et des autres ressortissants allemands détenus en Turquie pour des raisons politiques. « Dans nos échanges, nous continuons de demander avec insistance la tenue d’un procès rapide selon les règles de l’État de droit », a noté le chef de la diplomatie allemande.

Les entretiens ont permis certaines avancées. Par exemple, sur la base de décisions conformes à l’État de droit rendues par des tribunaux turcs, plusieurs ressortissants allemands ont pu être libérés à ce jour et rentrer en Allemagne. « Nous mettrons tout en œuvre pour que la décision judiciaire qui sera prise concernant Deniz Yücel aille dans le même sens », a déclaré Sigmar Gabriel.

Procédure devant la Cour européenne des droits de l’homme

L’ambassade d’Allemagne en Turquie fournit une assistance consulaire à Deniz Yücel et elle lui a rendu jusqu’à présent huit fois visite, avait fait savoir, lundi lors de la conférence de presse gouvernementale, un porte-parole du ministère fédéral des Affaires étrangères.

Le porte-parole du ministère fédéral de la Justice avait ajouté que, dans sa prise de position devant la Cour européenne des droits de l’homme, le gouvernement fédéral avait insisté sur la longue période de détention du journaliste allemand et estimait qu’il y avait eu violation des droits humains de Deniz Yücel garantis par la Convention européenne des droits de l’homme étant donné la période de détention provisoire prolongée de ce dernier sans chef d’accusation.

Tant le gouvernement turc que les avocats du journaliste ont une fois encore l’occasion de prendre position sur les déclarations du gouvernement fédéral devant la Cour, a-t-il été précisé. Après expiration du délai fixé au 22 février, la Cour européenne des droits de l’homme décidera si elle tient une audience, c’est-à-dire engage une procédure orale, ou si elle poursuit la procédure dans le cadre d’une procédure écrite.

Six personnes, dont quatre binationaux, sont actuellement emprisonnées en Turquie pour des motifs obscurs.

Mittwoch, 14. Februar 2018

Seitenübersicht

Beiträge