Navigation et services

Sommaire

Allemagne/Qatar

Des relations politiques et économiques étroites

L’Allemagne et le Qatar entendent renforcer leur coopération dans les domaines politique, économique et culturel. C’est ce qu’ont affirmé, à Berlin, la chancelière fédérale et le premier ministre du Qatar, Cheikh Hamad bin Jassim bin Jabor al-Thani.

Angela Merkel en compagnie du premier ministre du Qatar Rencontre à Berlin : la chancelière fédérale reçoit le chef du gouvernement qatarien Photo: Bundesregierung/Denzel

Angela Merkel a reçu le chef du gouvernement qatarien à la Chancellerie fédérale. La veille, elle avait inauguré à ses côtés le Forum pour l’investissement au Qatar. Elle s’est déclarée enchantée que la septième édition de ce forum se tienne à Berlin.

Des relations diplomatiques vieilles de 40 ans

Mme Merkel a rappelé que l’Allemagne et le Qatar entretenaient déjà des relations diplomatiques depuis quarante ans. Elle a fait l’éloge de leur coopération étroite en matière culturelle et économique et déclaré avoir parlé avec le premier ministre des relations bilatérales ainsi que de la situation de politique extérieure dans la région.

Bien que la coopération économique soit bonne, les deux pays n’ont pas encore signé de convention fiscale. La chancelière a déploré ce fait qui complique la coopération dans ce domaine.

Solution politique pour la Syrie

Outre sur les droits de l’homme au Qatar, l’entretien des responsables politiques a porté sur la situation en Syrie. Une solution politique doit être trouvée. Ils se sont montrés bien d’accord sur ce point. Tous deux sont opposés à des solutions militaires. À leurs yeux, le régime du président Assad a perdu sa légitimité politique et morale.

Le premier ministre qatarien a déclaré que les vœux du peuple syrien devaient enfin se réaliser. Les deux dirigeants sont d’avis que la Syrie représente un potentiel de déstabilisation dans la région. La chancelière allemande a salué l’engagement multiple du Qatar en Égypte et insisté sur l’aide généreuse qu’il a apporté à ce pays.

Cheikh Hamad al-Thani a remercié la partie allemande pour les entretiens politiques menés au cours de sa visite et la chancelière pour sa présence au Forum pour l’investissement au Qatar. Il a rendu hommage par ailleurs au rôle important de l’Allemagne en Europe. 

Contre la possession par l’Iran de l’arme nucléaire

Le premier ministre qatarien a insisté sur le droit de l’Iran d’utiliser les technologies nucléaires à des fins pacifiques. D’un autre côté, il a refusé, tout comme la chancelière, que l’Iran détienne l’arme nucléaire. Les deux chefs de gouvernement ont rappelé qu’il fallait parvenir à régler le contentieux iranien par la voie politique et sans avoir recours à la force.

Après New York, Londres et Paris, le 7e Forum pour l’investissement au Qatar (« Business & Investment in Qatar Forum ») se tient les 15 et 16 avril 2013 à Berlin. Il a été inauguré le 15 avril par la chancelière fédérale aux côtés du premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, Cheikh Hamad bin Jassim bin Jabor al-Thani.

Le Forum pour l’investissement au Qatar fixe les grands axes de la coopération future. Les investissements étrangers jouent un rôle décisif pour une croissance soutenue au Qatar. Ils servent au développement du pays, dans le domaine des infrastructures en particulier, ainsi qu’au financement de projets destinés à préparer la Coupe du Monde de football de la FIFA (Fédération Internationale de Football Association) qui se déroulera en 2022 au Qatar.

mardi, 16. avril 2013

Aperçu des pages

Article