Navigation et services

Sommaire

Marché du travail

Immigration plus facile de la main-d’œuvre qualifiée

L’Allemagne ouvre son marché du travail aux travailleurs qualifiés de pays extérieurs à l’Union européenne. Le gouvernement fédéral a modifié le règlement correspondant.

Travailleurs qualifiés étrangers en laboratoire Le gouvernement fédéral permet aux étrangers qualifiés d’accéder plus facilement au marché de l’emploi allemand Photo: Burkhard Peter

Les travailleurs possédant des qualifications professionnelles risquent de manquer en Allemagne. Ces prochaines années, l’un des plus grands défis de la politique économique et de l’emploi sera donc de veiller à ce que cela ne se produise pas. Or, sans l’immigration de main-d’œuvre qualifiée, cette entreprise est vouée à l’échec.

Le gouvernement fédéral vient de modifier les dispositions concernant les ressortissants extérieurs à l’Union européenne dans le règlement sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère (Beschäftigungsverordnung für ausländische Fachkräfte). Il a ainsi supprimé un obstacle à l’immigration de travailleurs qualifiés. La nouvelle version du règlement a été approuvée par le Bundesrat. Elle entrera en vigueur le 1er juillet 2013.

Bienvenue aux travailleurs qualifiés en provenance de pays extérieurs à l’UE

L’Allemagne ne recherche pas uniquement des diplômés de l’enseignement supérieur, mais aussi, de plus en plus, des personnes possédant des qualifications professionnelles. Outre les professionnels de la santé, les personnels technico-commerciaux sont très demandés. Dans ces domaines, les postes peuvent parfois rester longtemps vacants. Il y a, par exemple, pénurie de conducteurs de locomotives, d’installateurs ou de personnel dans les services d’approvisionnement et d’assainissement. L’Agence fédérale pour l’emploi établit régulièrement une liste positive sur les professions qui recherchent d’urgence de la main-d’œuvre qualifiée. Dans ce contexte, il est tenu compte tout spécialement du marché du travail régional.

Les diplômés de l’enseignement supérieur qui ne viennent pas de l’UE peuvent déjà demander depuis août 2012 la carte bleue européenne. En revanche, il était pratiquement impossible jusqu’à maintenant pour les personnels qualifiés (c’est-à-dire les travailleurs possédant des qualifications professionnelles, mais pas de diplôme universitaire) de trouver du travail en Allemagne, sauf pour ce qui concernait les aides à domicile dans les foyers avec des proches dépendants, les travailleurs saisonniers et les forains. Ces personnes pourront continuer de travailler en Allemagne si l’Agence fédérale pour l’emploi a convenu d’un accord d’engagement avec l’administration du pays d’origine compétente en la matière.

Désormais, les demandeurs d’asile auront eux aussi plus facilement accès au marché allemand du travail et de la formation. Jusqu’ici, l’Agence fédérale pour l’emploi devait donner son approbation si quelqu’un voulait commencer une formation après avoir résidé pendant un an en Allemagne ou s’il voulait se faire embaucher après y avoir été domicilié pendant quatre ans. Cette autorisation obligatoire est supprimée.

Des règles claires pour l’immigration de travailleurs qualifiés

Chaque citoyenne ou citoyen de l’UE peut avoir accès sans restriction au marché du travail allemand. Le nouveau règlement ouvre le marché du travail également aux travailleurs qualifiés en provenance de pays extérieurs à l'UE.

« Dans le nouveau règlement, nous jetons 40 % des anciens paragraphes par-dessus bord et nous ouvrons grand la porte aux personnes qualifiées qui peuvent faire progresser notre pays. Ce règlement permet de voir clairement de quelles professions nous avons actuellement besoin », a déclaré la ministre fédérale du Travail, Ursula von der Leyen.

Voici comment fonctionne la nouvelle version du règlement susmentionné :

·      Qui veut travailler en Allemagne doit faire examiner si ses qualifications professionnelles sont équivalentes à celles sur lesquelles débouche une formation professionnelle en Allemagne. La loi sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles du mois d’avril 2012 énonce les critères et délais appliqués. La procédure peut être engagée à partir du pays d’origine.

·      Le marché du travail doit afficher une pénurie de main-d’œuvre dans le secteur concerné ; il appartient à l’Agence fédérale pour l’emploi d’évaluer les besoins. Cette liste positive est élaborée sur la base des statistiques sur le marché du travail. Les données qui interviennent varient en fonction des professions, des branches et des régions : la proportion de demandeurs d’emplois par rapport aux postes à pourvoir, la durée de la recherche - c’est-à-dire à partir de l’appel d’offres jusqu’à ce que le poste soit occupé -, le nombre des jeunes en formation et de personnes devant partir à la retraite en raison de leur âge.

Premiers résultats tangibles

Il avait été convenu dans l’accord de gouvernement que l’immigration vers l’Allemagne serait facilitée pour les personnes disposant de qualifications professionnelles. Des obstacles bureaucratiques sont supprimés. L’arrivée de travailleurs hautement qualifiés et d’experts étrangers sur le marché du travail allemand doit répondre à la demande sur le marché allemand.

Les critères doivent être clairs et transparents, par exemple les besoins, les qualifications et les capacités d’intégration. Dans cette optique, le gouvernement fédéral avait déjà adopté en juin 2011 un plan relatif à l’emploi de main-d’œuvre qualifiée (Fachkräftekonzept).

Le premier rapport d’avancement du gouvernement fédéral concernant ce plan date de janvier 2013. Ses premiers résultats sont positifs : l'Allemagne compte environ 42 millions de travailleurs actifs, un record. Les personnes qui immigrent en Allemagne sont plus nombreuses que celles qui quittent le pays : en 2010, cet excédent était de 128 000 personnes, en 2012, il atteignait déjà 340 000. Au moins quatre immigrés sur dix sont diplômés de l’enseignement supérieur. Les fondements légaux de l’immigration d’étrangers qualifiés ont été grandement améliorés par la loi sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles et la carte bleue européenne. La nouvelle version du règlement sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère constitue un autre élément clé. Les personnes intéressées peuvent s’informer sur les sites d’information internet, par exemple le portail bilingue (allemand-anglais) « Make it in Germany ».

mercredi, 29. mai 2013

Aperçu des pages

Article