Navigation et services

Sommaire

Deutsche Welle

Jeter des ponts entre les cultures

Il y a soixante ans, la Deutsche Welle émettait pour la première fois. Jadis une station radio à ondes courtes, elle est aujourd’hui une entreprise multimédia. À l’occasion de l’anniversaire de sa création, le délégué du gouvernement à la Culture et aux Médias Bernd Neumann a rendu hommage à la Deutsche Welle la qualifiant de « carte de visite médiatique de l’Allemagne ».

Un présentateur radio en studio Deutsche Welle : la carte de visite médiatique de l'Allemagne dans le monde entier Photo: Engelbert Reineke

Pour de nombreux citoyens de régimes non démocratiques, la Deutsche Welle est la première source d'information qui leur permet de se forger une opinion de manière autonome indépendamment des intérêts étatiques, a expliqué M. Neumann.

Le délégué du gouvernement fédéral à la Culture et aux Médias a félicité le diffuseur à l’occasion de ses 60 ans d’existence. La haute image dont jouit l’Allemagne aujourd’hui est également le résultat de son travail de médiation, a déclaré M. Neumann faisant l’éloge de la Deutsche Welle. « Elle est la carte de visite médiatique de l’Allemagne dans le monde. »

Le diffuseur international allemand fournit une image complète de l'Allemagne, des valeurs démocratiques et promeut la langue allemande, a ajouté M. Neumann à propos de la mission première de la Deutsche Welle. « Ainsi, la Deutsche Welle était et demeure encore aujourd’hui non seulement un vecteur de valeurs universelles telles que la liberté et les droits de l'homme, mais également « une interface entre les cultures ».

L’offre ne cesse de se développer

En effet, avec une offre d’informations disponible en 30 langues utilisée chaque semaine par plus de 100 millions de personnes, la Deutsche Welle est présente partout dans le monde. Rien que les cours d’allemand sur Internet sont consultés tous les mois par six millions d'internautes.

L’histoire d’une réussite qui a débuté le 3 mai 1953 : au bout de trois heures de diffusion, pour commencer uniquement en allemand, la Deutsche Welle a rapidement proposé des programmes en quatre langues et a émis en arabe ainsi qu’en indonésien ou en ourdou. En 1965, le diffuseur se lance dans la télévision. Depuis 1996, il émet 24 heures sur 24. En 1994, la Deutsche Welle est le premier radiodiffuseur du service public allemand à faire son entrée sur Internet.

Aujourd'hui, le diffuseur international mise sur une offre multimédia en développement continu, exploitant toutes les ressources disponibles tant sur le plan du contenu que sur le plan technique. Sa présence multimédia inclut bien sûr une offre adaptée aux technologies mobiles et aux médias sociaux.

Coopération avec l'ARD, la ZDF et Deutschlandradio

La coopération avec l'ARD, la ZDF et Deutschlandradio représente un pas vers l'avenir, et elle continuera de s'élargir. C'est ce qu'ont décidé la semaine dernière le gouvernement fédéral et les chefs des gouvernements des Länder, une décision que le délégué du gouvernement fédéral à la Culture et aux Médias Bernd Neumann a qualifié de « signal important pour l'avenir ».

En effet, la Deutsche Welle pourra reprendre davantage de matériel provenant des organismes de radiodiffusion des Länder membres de l'ARD, de la ZDF et de Deutschlandradio. En outre, une entité de production commune sera constituée afin de produire du matériel pouvant être diffusé en Allemagne et à l'étranger.

 La Deutsche Welle emploie quelque 1 500 collaborateurs fixes à Bonn et à Berlin, auxquels viennent s'ajouter des collaborateurs travaillant sur le terrain dans différentes régions du monde. Ils s'agit de journalistes indépendants couvrant des événements et des développements en Allemagne et ailleurs dans le monde. La présence multimédia de la DW s'étend au monde entier, via six chaînes de télévision, une offre Web en 30 langues ainsi que la radio en Afrique et dans certains pays d'Asie. La Deutsche Welle est placée sous la surveillance juridique du délégué du gouvernement fédéral à la Culture et aux Médias. Le budget de la Fédération prévoit plus de 270 millions d'euros par an pour la réalisation des programmes de la DW.

lundi, 17. juin 2013

Aperçu des pages

Article