Navigation et services

Sommaire

Santé

Les maladies ne connaissent pas de frontières

Le commerce international et les voyages contribuent à faire en sorte que les menaces sanitaires peuvent se propager dans plusieurs pays et sur plusieurs continents en l'espace de quelques heures. C'est pourquoi le gouvernement fédéral a adopté une stratégie en matière de santé mondiale.

Les bactéries et les virus peuvent se propager dans presque toutes les parties du monde en quelques heures. Les habitudes de vie et de consommation s'uniformisent également et ce, pas toujours au profit de la santé. En effet, les maladies chroniques non contagieuses progressent également dans les pays émergents et dans les pays en développement 

L'Allemagne a à cœur de protéger sa population et celles des autres pays des menaces sanitaires transfrontalières. Ainsi, le gouvernement fédéral travaille avec ses partenaires à l'élaboration d'une architecture sanitaire et de systèmes de santé à l'échelle mondiale. Il donne aussi de nouvelles impulsions par le biais de l'industrie et la recherche en matière de santé. Enfin, il souhaite favoriser une intensification de la coopération entre les différents domaines de la politique. Pour le gouvernement fédéral, cela signifie une meilleure coordination entre les différents ministères.

Agir de concert avec les partenaires

Nombre d'autres pays avec lesquels le gouvernement fédéral coopère en matière de santé internationale dévoilent des stratégies comparables. Des organisations non gouvernementales, les Nations Unies et l'Organisation mondiale de la santé sont également des acteurs importants de la politique de santé au niveau mondial.

Lorsqu'elles sont au courant des stratégies de leurs partenaires, elles peuvent agir avec force et utiliser leurs ressources dans le monde entier de manière efficace. Cependant, lorsque chacune agit indépendamment des autres, les résultats et l'efficacité sont limités et le risque de dédoublement des structures est accru.

La stratégie du gouvernement fédéral contribue à une meilleure vue d'ensemble. Les partenaires internationaux et les différents ministères en Allemagne peuvent ainsi comparer leurs approches et y ajouter de nouveaux éléments. En Allemagne, chaque ministère finance les projets en matière de santé mondiale à partir de son propre budget.

Voici quelques exemples de l'engagement de l'Allemagne :
1. Au Kenya, l'Allemagne permet à des femmes enceintes pauvres un accouchement sécuritaire, en remboursant les cliniques par le biais d'un système de bons. Jusqu'ici, plus de 270 000 bons ont été remis à des femmes. Chaque mois, 1 500 enfants naissent ainsi dans des conditions sécuritaires.
2. L'Allemagne contribue au Fonds mondial de lutte contre le SIDA--Syndrome d'immunodéficience acquise, la tuberculose et le paludisme à hauteur de 200 millions d'euros par an. Au sein du conseil d'administration de ce fonds, l'Allemagne s'est engagée en faveur d'une efficacité et d'une transparence plus grandes et d'un renforcement des partenaires de développement sur le terrain.
3. L'Allemagne soutient le Centre européen de l'environnement et de la santé à hauteur de 3,4 millions d'euros par an. Le Centre, dont le siège est à Bonn, analyse les menaces sanitaires d'origine environnementale et élabore des stratégies d'action.

mercredi, 10. juillet 2013

Aperçu des pages

Article